Nous voulons de coquelicots

Lors du Conseil municipal de 30 septembre, sur l’initiative des membres du groupe Vers une démocartie respectueuse et partagée, les élus ont fait le voeu de soutenir l’appel de l’association «Nous voulons des coquelicots» pour interdire à terme l’utilisation des pesticides de synthèse.

Depuis 2017, la loi Labbé interdit l’utilisation des produits phytosanitaires de synthèse par l’État, les collectivités territoriales et les établissements publics dans l’entretien des espaces verts, des forêts, de la voirie ou des promenades accessibles au public.

Depuis 2019, cette même loi interdit la vente, l’usage et la détention de ces mêmes produits aux particuliers.
Pour l’association «Nous voulons des coquelicots», l’urgence environnementale oblige aujourd’hui a passer un cap supplémentaire et demande l’interdiction au niveau national et européen de l’usage des pesticides de synthèse.

Cette interdiction permettrait de ressourcer les sols, préserver la qualité des eaux, restaurer la biodiversité et prévenir les maladies dues à ces substances,

En soutien à l’association, plusieurs dizaines de Pellerinais se rassemblent devant la  mairie chaque 1er vendredi du mois à 18h30.

Solidaire de ce mouvement citoyen, le Conseil municipal a fait le voeu d’apporter son soutien à l’association

Suivez-nous : Facebook